Cette action s’inclus dans l’axe : amélioration de l’accès à la prévention et inclusion des soins.
Le CLSM a mis en place et coordonne la cellule des situations psycho-sociales complexes.
La cellule des situations psycho-sociales complexes a été constituée dans le but de faciliter l’analyse de situations individuelles complexes sur le territoire Navarre-Côte Basque.

Dans certaines situations, les équipes accompagnatrices (médicales, soignantes ou sociales) sont confrontées à des freins ne leur permettant pas de trouver des solutions adaptées pour allers vers un accompagnement pertinent et éviter les ruptures de parcours.
Les équipes ne trouvent pas d’instance dans le dispositif de droit commun pour organiser des réunions inter disciplinaires afin de coordonner un parcours médico-social cohérent.

Elle permet de croiser les regards et les expertises, de déterminer le rôle de chacun dans la prise en charge afin d’élaborer un plan d’action inter partenarial.

Elle a pour objectif d’amener les personnes non suivies vers un parcours médico-social cohérent en proposant une évaluation conjointe par une approche globale et collective d’une situation afin de rendre les aides effectives à court, moyen ou long terme tout en respectant les droits de la personne.

Plusieurs conditions doivent être réunies afin de pouvoir saisir la cellule :

  • La situation fait blocage par les voies habituelles du droit commun (autres instances de concertation existant sur le territoire).
  • La situation fait preuve d’une particulière complexité mettant en échec la personne et les acteurs sanitaires et sociaux.
  • Il ne s’agit pas d’une situation d’urgence mais de dernier recours.

La cellule se réunit à la demande de professionnels : seuls les professionnels de santé et les  élus du territoire peuvent saisir la cellule.
La sollicitation se fait via une fiche de saisine analysée avant le lancement de la cellule.

Pour plus d’informations, merci de contacter la coordonnatrice du CLSM via la page contact.

Comment se compose la cellule ?
Les membres permanents :

Un médecin psychiatre du pôle psychiatrie du Centre Hospitalier de la Côte Basque
Un représentant de la SDSEI (Service Départemental des Solidarités et de l’Insertion) du Conseil Départemental 64
La coordonnatrice du CLSM

Le membres occasionnels:
les invités et demandeurs sont présents lors du traitement de la situation les concernant.

Un cadre éthique et déontologique
Un cadre éthique et déontologique a été créé, il est repris dans une charte signée par les membres de la cellule.

Elle reprend les éléments suivants:
Mobilisation du réseau de partenaires locaux
Ouverture et accessibilité de la coordination opérationnelle
Respect du secret médical et professionnel
Recueil de l’accord de l’intéressé
Respect de la vie privé
Intérêt de la personne et intérêt général
Bienveillance et confidentialité
Relevé de décisions anonymisé : protection des données personnelles

Lien fiche de saisine de la cellule
plaquette de présentation